loader image

Les 7 techniques de marquage textile : on vous guide !

10 février 2023 - 13 minutes de lecture
10 février 2023 - 13 minutes de lecture
10 février 2023 - 13 minutes reading
10 février 2023 - 13 minutes reading
10 février 2023 - 13 Minuten Lesezeit
10 février 2023 - 13 minutes reading
10 février 2023 - 13 minutos de lectura
10 février 2023 - 13 minutos de leitura
10 février 2023 - 13 minuti di lettura

Notre priorité ? vous proposer des produits de qualité et initier des démarches toujours plus éco responsables dans la composition et la conception de nos articles.

C’est pourquoi nous faisons en sorte de mettre à votre disposition une grande diversité de tissus, de couleurs et de finitions. La mission qui nous tient le plus à cœur : répondre à vos besoins en vêtements et accessoires personnalisables, et ce de la manière la plus juste possible.

Selon l’usage d’un produit (que ce soit un article textile, de la bagagerie ou un accessoire), la matière à privilégier ne sera pas la même. Et c’est encore plus vrai lorsqu’il est question de marquer un produit pour le personnaliser !
En effet, de nombreuses techniques de marquage existent, et ce secteur connaît d’importantes évolutions depuis quelques années. Chaque méthode a ses spécificités, et c’est justement la combinaison matière et technique de marquage qui conditionnera la durabilité, la tenue et le rendu des personnalisations.

Sérigraphie, broderie, transfert, impression directe, … comment choisir sa technique d’impression, et quelles questions se poser ?
Zoom sur les différents procédés de personnalisation textile, avec nos conseils et nos recommandations de produits adaptés !

1 – La sérigraphie ou “pochoir”

L’une des plus anciennes techniques d’impression textile, et la plus utilisée

Vous connaissez forcément cette technique, qui aurait vu le jour au XV° siècle en Chine, et qui reste aujourd’hui la plus utilisée, et de loin. C’est d’ailleurs assez évident d’en comprendre les raisons : elle est avantageuse en termes de coûts, surtout sur de grandes séries, en plus d’offrir un rendu très satisfaisant. En bref, l’idéal pour des produits personnalisés promotionnels ou corporate, en quantités importantes et à des coûts maîtrisés.

Pour le procédé, c’est assez simple : l’encre est déposée sur le textile, grâce à un écran ajouré, comme un “pochoir”. Le textile absorbe l’encre à travers les trous du pochoir, ce qui permet aux couleurs de s’imprégner durablement. Ensuite, l’encre est polymérisée grâce à des infrarouges, pour fixer encore plus efficacement les motifs.

À noter qu’avec la sérigraphie, les couleurs doivent être appliquées une par une. Il y a donc un temps de préparation non négligeable puisque chaque écran (ou pochoir) ne pourra déposer qu’une seule couleur à la fois. C’est pour cette raison, notamment, que la sérigraphie n’est pas forcément intéressante sur de toutes petites séries qui vont nécessiter trop de mise en place.

Côté matières, la sérigraphie est LA star du marquage aussi parce qu’elle est efficace sur presque tous les tissus. Fibres naturelles (coton par exemple) ou synthétiques (polyester, entre autres), il est même possible de sérigraphier sur de l’élasthanne ou du denim. Sacs, casquettes, t-shirts … les possibilités sont quasi infinies !
Pour le visuel, le rendu est qualitatif avec des couleurs fidèles et éclatantes. Le motif reste souple, sans effet cartonné.
Chaque produit aura des consignes d’entretien spécifiques, mais généralement, il est recommandé de laver un t-shirt, un polo ou un sweat shirt sérigraphié sur l’envers, et d’éviter le sèche-linge qui pourrait endommager le décor.

Le conseil de TopTex :

Le top pour des impressions simples monochromes ou bicolores, sur des textiles clairs ou foncés. À privilégier sur de gros volumes pour des tarifs vraiment avantageux.

TopTex vous recommande ces produits pour de la sérigraphie :

\

K356

T-shirt col rond manches courtes homme

\

K4025

Sweat-shirt écoresponsable à col rond

\

KI5808

Sac cabas en coton "K-loop project" recyclé

2 – La broderie pour un fini sophistiqué

La technique de décoration textile la plus noble

La broderie est sans conteste la technique de personnalisation la plus qualitative, et aussi celle qui résistera le plus dans le temps. Son aspect raffiné et élégant est très apprécié : un motif brodé aura un léger relief et un effet brillant.
La broderie est donc souvent choisie pour son aspect “luxueux”, d’autant plus que de nombreuses finitions sont possibles : bouclettes, 3D, fil d’or …

Si elle est historiquement réalisée de manière artisanale, les procédés ont évidemment évolué. Aujourd’hui, les motifs sont numérisés, et des machines dotées d’aiguilles se chargent de les coudre sur le support à personnaliser.

Point important : comme les aiguilles vont transpercer le tissu, il est important que celui-ci soit suffisamment épais, et que la perforation n’altère pas ses propriétés (étanchéité, ou imperméabilité par exemple). À éviter également sur un textile trop souple ou trop extensible, peu compatible avec un motif brodé. Par contre, de nombreux accessoires et vêtements peuvent être décorés par une broderie : casquettes, sweat, polos …
Au niveau des motifs, quelques spécificités sont à prendre en compte : il est possible de broder avec plus de 10 couleurs de fils sur un même design, en revanche, les détails ne doivent pas être trop fins pour un rendu vraiment net.

Dernier point et non des moindres : une broderie va être extrêmement résistante au lavage, même à 90°C ! L’idéal donc pour des vêtements à usage fréquent et mis à rude épreuve.

Le conseil de TopTex :

Préférez des textiles suffisamment épais, avec un grammage d’au moins 180g/m2, donc qui ne craindront pas les aiguilles qui vont transpercer le tissu.

TopTex vous recommande ces produits pour de la broderie :

\

WK207

Polo écoresponsable homme

\

K443

Sweat shirt capuche unisexe

\

KP031

Hat - Bonnet

3 – La sublimation : pour des motifs indélébiles sur le polyester blanc ou de couleur claire

La sublimation pourrait être définie comme une technique d’impression sur textile “par transfert”.

Elle est relativement récente, mais c’est vraiment le must pour personnaliser des vêtements en polyester de couleur blanche, ou très claire ! L’encre est indélébile et pourtant respirante : ce qui en fait une technique idéale pour les vêtements de sport notamment, qui seront fréquemment portés et lavés.

En termes de procédé, c’est un peu comme une décalcomanie : le décor est imprimé sur un papier de transfert, qui sera ensuite pressé à chaud sur le textile. La chaleur va permettre au liquide de s’évaporer, et les particules de l’encre vont se fixer au cœur des fibres, de manière extrêmement durable. Une fois le papier retiré, le vêtement personnalisé sera prêt et le motif ne bougera plus.

Attention, ce n’est pas un autocollant : l’encre est définitivement imprégnée dans le tissu, elle ne ternira pas et résistera aux lavages, aux intempéries ou à la sueur dans le cas d’un vêtement technique, d’extérieur, ou de sport.

La sublimation offre de grandes possibilités : motifs très colorés, logos avec dégradés … et même impression de photos ! Bien sûr, comme pour tous les types de marquage, les tarifs seront dégressifs en fonction des quantités à personnaliser. En principe, la sublimation est intéressante pour de petites ou moyennes quantités.

Le conseil de TopTex :

La technique à choisir pour des tissus blancs ou de couleur très claire, composés majoritairement de polyester.  D’ailleurs, plus la quantité de polyester dans le tissu sera importante, plus l’imprimé résistera dans le temps.

TopTex vous recommande ces produits pour de la sublimation :

\

PA4030

T-shirt de padel bicolore à manches raglan homme

\

PA480

Polo manches courtes homme

\

PA101

Short de sport

4 – Le transfert numérique, pour un flocage simple

Le transfert numérique : pour floquer des motifs simples aux couleurs vives

Après la sérigraphie, le transfert numérique (communément appelé flocage) est la deuxième technique de marquage la plus utilisée. La raison de sa popularité ? le transfert numérique offre un excellent rendu et une bonne tenue à un prix abordable. En plus, on peut floquer un grand nombre de matières, sans condition de couleurs !

La méthode est assez facile à comprendre : le motif ou les lettres sont imprimés sur un papier thermocollant. Une fois chauffé, le motif est transféré sur le textile, ce qui permet une reproduction parfaitement fidèle du décor. D’ailleurs, le transfert est idéal pour marquer des textiles un peu particuliers, comme la Softshell : en ajoutant au procédé une couche anti-migrante (placée entre le tissu et le papier thermocollant), les couleurs ne migrent pas et le motif ressort très bien !

Le transfert numérique conviendra parfaitement à des motifs simples : un numéro et un nom sur un maillot de sport par exemple. Ce type de flocage n’offre pas la possibilité d’imprimer des dégradés, par contre, les couleurs seront bien restituées, surtout sur des textiles clairs. Certes, le rendu n’offre pas de relief, mais l’aspect est lisse et agréable au toucher.
Pour l’entretien, comme dans le cas de la sérigraphie, il est préférable de laver et de repasser le vêtement sur l’envers, et d’éviter le sèche-linge.
En somme, le transfert numérique est une alternative rapide et peu coûteuse sur de petites séries, souvent choisie pour personnaliser des t-shirts publicitaires ou encore des vestes Softshell à des tarifs intéressants !

Le conseil de TopTex :

Cette technique est idéale pour des motifs simples, avec des couleurs éclatantes qui ressortiront particulièrement sur des tissus clairs. Côté matières, on évite le nylon, le lainage ou encore les polaires.

TopTex vous recommande ces produits pour du transfert numérique :

\

PA4013

T-shirt de sport à col rond recyclé femme

\

WK3021

T-shirt DayToDay manches courtes femme

\

K427

Veste softshell écoresponsable 3 couches unisexe

5 – Le transfert vinyle sur les zones difficilement imprimables

Un autre procédé de type “flocage”

Toujours dans la catégorie “flocage”, ce procédé repose également sur une technique de transfert thermique. À la différence du transfert numérique simple, cette méthode utilise du vinyle. Le motif est numérisé puis imprimé sur le vinyle, et ensuite découpé très précisément avec un plotter (une machine dont le cutter suit et découpe les contours du visuel, le tout piloté par ordinateur).
Une fois l’excédent d’adhésif retiré, le motif découpé est thermocollé sur le textile, autrement dit chauffé à très haute température, pour lier la colle à la fibre. Ici aussi, tous types de textiles et de couleurs peuvent être floqués.

L’une des différences notables avec le transfert numérique classique, c’est que le vinyle permet des effets originaux : cuir, velours, pailleté, fluorescent et même holographique !

Au niveau de l’entretien, il résistera très bien à un lavage sur l’envers, à 30°C et sans séchage en machine.
Forcément, son coût est un peu plus onéreux que le transfert numérique, mais il offre tout de même un excellent rapport qualité prix.

Le conseil de TopTex :

Adapté à tous types de textiles et tout spécialement pour les zones difficilement imprimables, comme le col ou les manches d’un polo par exemple.

TopTex vous recommande ces produits pour du transfert vinyle :

\

KP157

Casquette polyester - 5 panneaux

\

KI0727

Trousse de toilette en coton

\

K818

Chaussettes de ville mi-hautes coton Bio Origine France Garantie

6 – L’impression numérique Direct to Garment (DTG)

Des finitions parfaites et un impact environnemental réduit, pour les tissus légers composés de 70% de coton minimum.

Les enjeux environnementaux sont au cœur de l’actualité, alors forcément, le secteur du marquage textile n’échappe pas à cette prise de conscience et évolue vers des procédés de plus en plus écoresponsables.
C’est le cas de l’impression numérique Direct to Garment (ou impression “directe sur textile”). Cette technique est très novatrice par rapport aux autres méthodes de marquage, puisqu’elle n’est apparue que dans les années 1990.

Pour illustrer son fonctionnement, on pourrait imaginer une imprimante jet d’encre classique, mais avec du textile à la place des feuilles de papier. L’encre est alors directement injectée dans le textile, et se fixe dans les fibres pour un rendu précis et durable, à condition bien sûr de respecter les consignes d’entretien des vêtements décorés.

Ce procédé est rapide et qualitatif, et il est surtout 100% “sec” : il n’utilise pas d’eau, et la juste quantité d’encre nécessaire. On peut même aller encore plus loin, en utilisant des encres écologiques et biodégradables, et des imprimantes moins gourmandes en électricité. Un impact environnemental limité, pour un rendu de grande qualité.
Pourquoi choisir l’impression DTG ? pour tous types de décors, sans limite de couleurs et de détails ! Grands motifs, logos et formes complexes, dégradés et même photographies. Cette technique respectera particulièrement les contrastes, et sera intéressante même sur de toutes petites séries.

Le conseil de TopTex :

Privilégiez cette technique sur des tissus clairs, composés d’au moins 70% de coton !

TopTex vous recommande ces produits pour de l’impression DTG :

\

K3026

T-shirt Bio col à bords francs manches courtes homme

\

WK302

T-shirt col rond écoresponsable homme

\

KI0288

Sac shopping en coton biologique

7 – Le Direct to Film

La dernière révolution dans le marquage textile, précise et polyvalente !

Ce procédé très innovant, qui a vu le jour dans les années 2000, prend de plus en plus d’ampleur. Et pour cause : il compile les plus grands avantages des autres techniques, pour offrir une qualité et une précision sans pareil.

Pour réaliser une impression en Direct to Film, le visuel est imprimé sur un film en PET, puis saupoudré d’une poudre thermo-fusible (composée de silicone) : une fois chauffée, cette poudre va fondre, et c’est ce qui permettra au motif d’adhérer au support final. Et justement, la dernière étape, c’est de récupérer le visuel préparé avec la poudre, pour le presser à chaud et le déposer sur un t-shirt, un polo, un sac et même des chaussettes !

L’impression DTF fonctionne même sur des tissus foncés, sans traitement préalable contrairement au procédé DTG vu plus haut. Côté motifs, les détails sont restitués à la perfection, les couleurs éclatantes et durables, et l’adhésion est excellente sur tous types de matières.
Le rendu final est léger, sans relief, donc imperceptible au toucher.

Le conseil de TopTex :

L’impression DTF est efficace sur tous types de textiles ( fibres naturelles, polyester) et sur une large palette de couleurs claires ou foncées. À privilégier lorsque les attentes se portent sur la qualité et le respect de l’environnement.

TopTex vous recommande ces produits pour de l’impression DTF :

\

WK210

Polo bicolore écoresponsable manches courtes unisexe

\

WK6148

Gilet DayToDay homme

\

KP011

Orlando - casquette 6 panneaux

La technique de marquage sélectionnée sera déterminante pour la qualité, le rendu et la durabilité, mais évidemment, d’autres paramètres entrent en compte comme la matière, le budget et les quantités à marquer.

Nous avons décrypté les différents procédés d’impression, et certaines techniques ne peuvent être appliquées que sur des textiles précis (la sublimation sur le polyester par exemple, ou encore la broderie sur des tissus épais et résistants). De la même façon, la complexité des motifs, le nombre de couleurs et la finition des détails sont des points de vigilance à clarifier. Notre recommandation, c’est donc de s’assurer d’avoir réuni tous les éléments en amont, pour pouvoir prendre la meilleure décision. Pour sélectionner la matière adéquate, il convient de se poser la question de l’utilisation et de sa fréquence :

  • Quel usage sera fait du vêtement ?
  • Quelle matière devrait être privilégiée pour cet usage ?
  • Est-ce que le vêtement a vocation à être énormément porté et sali, et devra donc être lavé fréquemment ?
  • Qui portera ce vêtement ?
  • Quelle finition est attendue ?

Une fois ces questions répondues, le design sera aussi déterminant :

  • Combien de couleurs composent le visuel ?
  • Est-ce un logo, des chiffres, des lettres ou une photographie ?
  • Quel est le niveau de détails du design ?
  • Est-ce que le visuel a des spécificités, comme un dégradé de couleurs ?
  • Est-ce qu’un relief est nécessaire, ou un aspect particulier, comme un hologramme ?

Enfin, une fois la quantité validée, vous aurez tous les paramètres nécessaires pour appliquer la technique la plus adaptée à la demande !

Partager cet article

Partager cet article

Deel dit artikel

Deel dit artikel

Diesen Artikel teilen

Share this article

Comparte este artículo

Partilhar este artigo

Condividi questo articolo

Vous aimerez aussi

Vous aimerez aussi

Aanraders

Aanraders

Sie werden auch mögen

You will also like

También te gustará

Também vai gostar de

Ti piacerà anche

La couleur Pantone de 2024 : Peach Fuzz

La couleur Pantone de 2024 : Peach Fuzz

Souvenez-vous : l’an dernier, à la même période, Pantone annonçait la couleur de l’année 2023, le Viva Magenta.
Une couleur audacieuse et vibrante, qui a inspiré de nombreuses marques dans des secteurs divers et variés : architecture, design, habillement, cosmétiques …

En 2024, c’est un retour à la douceur et à la volupté qui s’annonce, avec une teinte plus chaleureuse, qui “capture notre désir de prendre soin de soi et des autres”, comme le souligne si bien Leatrice Eiseman, Directrice exécutive du Pantone Color Institute™.