loader image

Guide TopTex : comment bien choisir un polo ?

1 novembre 2022 - 14 minutes de lecture
1 novembre 2022 - 14 minutes de lecture
1 novembre 2022 - 14 minutes reading
1 novembre 2022 - 14 minutes reading
1 novembre 2022 - 14 Minuten Lesezeit
1 novembre 2022 - 14 minutes reading
1 novembre 2022 - 14 minutos de lectura
1 novembre 2022 - 14 minutos de leitura
1 novembre 2022 - 14 minuti di lettura

Le saviez-vous ? L’invention du polo remonte aux années 1920. À l’époque, les joueurs de tennis étaient vêtus d’une chemise et d’un pantalon de ville. Un ensemble peu ergonomique, et surtout difficilement supportable lors de fortes chaleurs. C’est ainsi qu’est venue l’idée de créer un genre de chemisette à manches courtes, qui permettrait de combiner confort, légèreté et classe. Après quelques ajustements, le polo était né ! Il est vite devenu révolutionnaire auprès des sportifs, totalement conquis par le fait que les polos permettent bien plus de liberté de mouvement qu’une chemise. Et puis, son élégance, sa qualité et sa résistance ont popularisé le polo à plus grande échelle, et en ont fait un vêtement de choix dans toutes les garde-robes, même celles des entreprises ! En effet, c’est le parfait équilibre entre une tenue confortable et chic, aérée mais habillée.

Le polo est donc devenu l’un des incontournables du textile professionnel, adapté à de nombreux secteurs d’activité. Il est considéré comme une alternative au t-shirt, avec son col travaillé et sa patte de boutonnage qui donnent un fini sophistiqué, et renvoient une image soignée et professionnelle.

En plus, les modèles les plus résistants s’adapteront parfaitement à une utilisation fréquente et un entretien intensif.

Vendeurs, techniciens, mécaniciens, serveurs ou encore chauffeurs, le polo a su convaincre un grand nombre de professions, grâce aux multiples possibilités qu’il offre : haute visibilité, séchage rapide, traitement anti-bactérien … mais aussi différents coloris et matières, propriétés de fils et finitions. Pour vous aider à y voir plus clair, voici 5 critères à considérer pour choisir le bon polo professionnel !

Critère #1 :
La bonne matière pour le bon usage

Le coton

Commençons par le plus classique et l’un des plus appréciés : le polo en coton. Et pour cause ! Qui dit 100% coton dit résistance, durabilité et confort. Notre astuce ? Pour une bonne qualité de textile, choisissez plutôt des fibres longues : pas d’aspect bouloché, même après plusieurs lavages. En plus, les fibres de coton présentent l’avantage d’être absorbantes. C’est-à-dire qu’elles ont la capacité d’évacuer l’humidité corporelle, comme la transpiration, ce qui permet à l’usager de rester confortable, malgré un textile humide. Un polo en coton sera adapté à un travail qui alterne intérieur et extérieur.

Le top pour ...

des métiers physiques, où le contact avec la clientèle est important : fleuriste, livreur, ou encore responsable de magasin

Le coton version Premium

Pour des produits plus prestigieux, qui s’adressent à certaines entreprises de service ou à certaines boutiques de vêtements, il existe du coton plus premium que le coton classique. C’est le cas notamment du coton Supima®, filé à base de coton Pima qui est cultivé en Amérique (plus précisément en Californie et au Texas). Cette variété de coton ne pousse que là-bas, ce qui en fait une matière rare, synonyme d’une qualité exceptionnelle.

Le top pour ...

des tenues de grande qualité, par exemple dans les secteurs de l’hôtellerie- restauration et de la beauté, ou pour du prêt-à-porter haut de gamme

Le polyester

Côté fibres synthétiques, c’est le polyester que l’on retrouve le plus. Cette matière respirante, dotée de fibres qui absorbent moins l’humidité que le coton, est très prisée des sportifs notamment. En prime, le polyester peut parfois être combiné à certaines technologies, comme “Cool Plus” par exemple, qui permet au tissu de sécher extrêmement vite, tout en limitant les odeurs. Autre avantage indéniable, le polyester ne se froisse pas et résiste aux salissures tenaces. Les polos à personnaliser en polyester peuvent habiller des professionnels qui sont amenés à transpirer et à se tâcher lorsqu’ils travaillent. Exit les vêtements qui restent mouillés après l’effort : confort, séchage rapide et facilité d’entretien, tout en offrant un fini plus travaillé qu’un simple t-shirt.

Le top pour ...

une utilisation intensive qui impliquera de l’humidité (sueurs, intempéries …). Idéal donc pour le sport ou encore les métiers du bâtiment

Le polycoton

Enfin, les fibres naturelles et synthétiques sont parfois mélangées : on parle souvent de polycoton, car c’est principalement des fibres de polyester et de coton qui sont associées. Résultat, la résistance du coton s’allie au séchage rapide offert par le polyester. Les polos en polycoton peuvent par exemple être proposés aux vendeurs d’un magasin de meubles, qui ont besoin d’être à l’aise pour déplacer et ranger des articles, tout en renvoyant une image professionnelle lorsqu’ils conseillent leurs clients.
Bien sûr, d’autres associations avec du coton sont possibles. Quelques exemples : Viscose, élasthanne ou encore Lycra®, dont l’aspect stretch et ajusté, qui ne se déforme pas, plaît particulièrement aux athlètes.

Le top pour ...

des conseillers de vente, des professionnels de l’événementiel, des guides touristiques ou encore dans la restauration rapide

La sélection de TopTex

BASIQUE EN COTON

\

K254

Polo piqué manches courtes homme

HAUT DE GAMME

\

PK200

Polo Supima® manches courtes homme

SYNTHÉTIQUE

\

PA496

Polo chiné manches courtes

Critère #2 :
Les différents types de maille, de fils et leurs particularités

Les mailles : Piquée, Jersey ou Interlock

\

K262

Polo jersey manches courtes homme

Pour un fini doux au toucher, c’est vers les polos confectionnés avec une maille Jersey qu’il faudra se tourner. Pour la reconnaître, c’est simple : l’endroit du tissu est lisse alors que l’envers donne l’impression d’une vague barrée d’un trait. C’est cette technique qui est souvent utilisée dans la fabrication des t-shirts, et qui donne une surface idéale pour tous types de personnalisation.

Lorsque l’on pense au polo, on le visualise souvent en maille piquée : c’est elle qui donne cette impression d’un tissu piqué à l’aiguille, d’où son nom, formé de petits motifs en losanges, en reliefs, en carrés ou en points alignés. C’est ce type de maille qui confère cet aspect si iconique aux polos, en plus d’être extensible, souple et facile à entretenir.

\

K2025

Polo piqué Bio180 homme

\

PA481

Polo manches courtes femme

Il existe également un troisième type de maille : la maille Interlock. Elle est constituée de 2 rangées de points, qui forment comme une double épaisseur. Une face est lisse, comme le Jersey, et l’autre face est en côtes. L’ensemble forme un tissu résistant, plus épais et plus lourd que les mailles piquées ou Jersey, naturellement extensible et qui ne “roulote” pas. En plus, l’épaisseur de ce type de confection évite au textile d’être transparent, même sur des coloris clairs !

Le traitement des fibres de coton

 Nous parlions plus haut des fibres de coton : sachez qu’il existe plusieurs façons de les travailler, pour moduler le rendu du tissu et le rendre plus ou moins souple, doux, et lisse.  

Par exemple, le coton peigné : après le cardage (lorsque les fibres sont démêlées), les fibres du coton sont comme “brossées”. C’est ce qui permet d’allonger les fibres tout en enlevant les plus courtes, pour ne garder que les plus longues, gage d’un tissu souple et confortable. Un bon rapport qualité-prix plus doux que le coton cardé simple. Le top pour du textile promotionnel que l’on souhaite tout de même confortable ! 

Autre façon de travailler les fibres, le coton ring-spun. C’est lorsque le coton utilisé ne contient que des fibres longues, qui sont étirées, resserrées et torsadées sur elles-mêmes. Ce procédé permet d’enlever les aspérités pour une surface lisse et douce, en plus d’obtenir une matière particulièrement souple. Il peut être accompagné d’un traitement spécial, appelé “sanforisage” pour que le textile rétrécisse le moins possible au fur et à mesure des passages en machine. On parlera alors de coton pré-rétréci. L’idéal pour des polos personnalisés qui seront souvent portés et qui doivent offrir une grande liberté de mouvements, en plus d’une bonne tenue dans le temps.

La sélection de TopTex

Coton cardé

\

K221

French rib - polo côtelé manches longues

COTON PEIGNÉ

\

K264

Polo jersey manches longues homme

COTON PEIGNÉ PRÉRÉTRÉCI

\

K213

Polo rugby

Critère #3 :
Image, finition, coupe … à chaque gamme ses codes !

Vous l’aurez compris, le polo permet d’arborer un look décontracté mais habillé, que l’on pourrait qualifier de “casual” et qui séduit de nombreux professionnels. Rien d’étonnant, puisque le polo est le parfait équilibre entre une chemise élégante, mais inadaptée aux tâches physiques, et un t-shirt qui peut parfois donner une image un peu trop sport et détendue.

Polo enfant, femme, homme ou unisexe, premium ou plus classique, le polo se décline sous de nombreuses formes :

La coupe et la forme

Tout d’abord, la coupe peut être cintrée, droite, particulièrement ajustée … en plus d’offrir un tomber plus ou moins fluide. Les conditions d’utilisation permettront de déterminer l’option à privilégier : plus près du corps pour un usage sportif, ou légèrement ample pour un travail en extérieur par temps clément (livreurs, serveurs d’un bar avec terrasse, jardinier-paysagiste …).

À noter : les manches des polos sont bien souvent courtes dans la version iconique du vêtement, mais elles existent également en version longue.

La finition et le look

Ensuite, pour choisir la meilleure finition, il est essentiel de comprendre le positionnement de l’entreprise, les tendances, ou les attentes des clients finaux. Si l’on prend l’exemple du prêt-à-porter, le polo peut être vendu comme un basique indispensable, à prix abordable et décliné en diverses couleurs. Pour une version un peu moins classique, il peut avoir un aspect vintage, volontairement vieilli. Et pour les entreprises qui souhaitent adopter le polo corporate pour leurs équipes, une coupe ajustée, associée à une matière lisse et souple, offrira un rendu net et sérieux.

Les détails

Ce qui fait la singularité du polo ? c’est notamment les fentes latérales, le col en bord-côte et la patte de boutonnage. La technique du bord côte est une bande de tricot, pliée en double et qui permet de finir les bords d’un vêtement comme le col et les manches. C’est ce qui donne un rendu impeccable au col d’un polo, qui fait penser à celui d’une chemise, et dont le pli conserve la forme même après lavage.
Quant à la patte de boutonnage, elle est dotée de 2, 3 ou même 4 boutons, qui peuvent être ton sur ton, métalliques … et parfois même avec une fermeture pression. Une multitude de possibilités finalement !

Le positionnement

Si l’impact environnemental est important dans le choix définitif de votre client final, l’une de ces références écoresponsables constituera une excellente solution. Par exemple, un modèle 100% coton labellisé GOTS (Global Organic Textil Standard) ou OCS (Organic Claim Standard) offrira confort, qualité ET conception durable !

Justement, lorsque l’exigence de qualité est primordiale, le choix se tourne souvent vers des polos haut de gamme. Il est par exemple possible d’opter pour du coton de la marque déposée Supima®, évoquée plus haut, ou de sélectionner des articles aux finitions plus travaillées que des modèles basiques. Col mao, boutons nacrés, ou encore double bande de propreté à l’encolure : des détails chics et élégants qui réjouiront notamment les acteurs de l’hôtellerie-restauration, dont l’image fait partie intégrante du métier.

La sélection de TopTex

COUPE CINTRÉE FEMME

\

K240

Brooke - Polo manches courtes femme

CASUAL CHIC

\

K2000

Polo Supima® manches courtes homme

ÉCORESPONSABLE

\

WK207

Polo écoresponsable homme

Critère #4 :
Accorder le polo aux conditions d’utilisation et d’entretien

\

WK270

Polo DayToDay contrasté manches courtes homme

Pour une utilisation fréquente et intensive

Si le polo est amené à être porté très régulièrement, dans le cadre d’un travail physique, il sera forcément exposé à des salissures, de la sueur, des intempéries … il sera donc souvent lavé et devra être particulièrement résistant. Un traitement anti-boulochage et des fibres synthétiques sont un vrai plus, pour un séchage rapide et une qualité durable, même dans le cas de lavages à 60°.

Dans le même esprit, les polos portés par des sportifs seront mis à rude épreuve. Exposition au soleil, frottements et transpiration, ils auront besoin d’être lavés après chaque utilisation, pour être réutilisés parfois du jour au lendemain ! L’idéal sera donc d’opter pour des polos 100% polyester, spécifiquement conçus pour le sport. D’ailleurs, ils peuvent même parfois être traités avec des procédés spécifiques (CoolPlus® ou encore QuickDry par exemple). Ces modèles sont ultra légers, respirants et résistants, en plus de sécher particulièrement vite.

\

PA482

Polo sport manches courtes

\

R501X

Polo de sécurité recyclé

Pour des vêtements haute-visibilité

Si vous savez que les utilisateurs finaux des polos sont amenés à travailler dans un entrepôt, ou alors en extérieur dans l’obscurité, pensez aux polos Hi-Vis, ou haute visibilité. Ils allient confort et sécurité, et sont souvent proposés en jaune ou orange fluorescent. Ils sont équipés de bandes réfléchissantes autour du corps, des bras et des épaules pour renvoyer la lumière.

Pour des tenues hygiéniques

Autre cas de figure : pour les employés du secteur du soin et de la beauté où l’hygiène est essentielle, le traitement antibactérien et antimicrobien SilverPlus® est une véritable avancée ! C’est un procédé innovant, qui une fois appliqué sur le revêtement du polo permet de réduire les odeurs et la présence de bactéries. Un véritable atout quand la propreté est de rigueur.

\

WK274

Polo manches courtes homme

L’entretien du polo

Il est bien entendu fondamental de respecter les conditions spécifiées sur chaque modèle. De manière générale, le lavage en machine est recommandé plutôt qu’un lavage à la main, puisqu’il permet de maîtriser la température, la durée et la quantité de lessive utilisée. Dans le doute, un lavage à 30° est moins risqué, avec une lessive douce et sans adoucissant pour éviter de détériorer les fibres. Dans le cas d’un polo marqué, il est recommandé de laver sur l’envers, pour que le motif et ses couleurs tiennent dans le temps.

En ce qui concerne le séchage, pour éviter tout rétrécissement du tissu, le sèche-linge est à bannir au profit d’un séchage à l’air libre. D’ailleurs, pour que le polo conserve sa forme, il peut être placé sur un cintre (de préférence en plastique) ou bien étendu sur un fil qui passe sous les manches. À éviter à tout prix : les pinces à linge, qui déforment et marquent le textile.

Critère #5 :
Polos personnalisés, quels objectifs et quelles techniques ?

Une fois les modèles présélectionnés en fonction des besoins, du positionnement et des caractéristiques techniques nécessaires, place à la personnalisation des polos. 

Première étape : s’attarder sur le motif ou le logo à apposer sur le vêtement. Le niveau de détails, la taille, les couleurs ou encore la typologie (texte, visuel graphique, photographie…) vont conditionner le choix de la technique de marquage. 

En parallèle, la question du budget impactera aussi la décision, surtout si par exemple, chaque polo doit être personnalisé avec un design unique, propre à chaque pièce. Voici quelques possibilités et des exemples d’applications :

  • Dans un magasin de prêt-à-porter, dont le logo est simple, sobre et élégant, la broderie est LE choix raffiné. Les conditions ? Un tissu suffisamment épais, avec un grammage d’au moins 220g/m2, et un motif qui présente peu de détails pour un rendu vraiment net.
  • Pour personnaliser un polo blanc 100% polyester pour une équipe de football par exemple, la sublimation est adaptée. Elle permet d’apposer des motifs à l’encre indélébile mais respirante, qui supporteront l’humidité et les lavages fréquents. À noter qu’elle est avantageuse en termes de coûts sur des petites et moyennes quantités.
  • Évidemment, la sérigraphie, qui est la technique de marquage la plus utilisée, sera vivement conseillée dans le cas de grosses séries, pour des motifs monochromes ou bicolores. Cette technique fonctionne aussi bien sur des fibres synthétiques que naturelles, et peut tout à fait convenir pour des polos personnalisés pour un événement promotionnel à grande échelle.
  • S’il s’agit de personnaliser des zones un peu moins habituelles, comme le col ou les manches, le transfert vinyle est parfait. Il peut même permettre des effets originaux : pailleté, hologramme, velours …
  • Les attentes portent autant sur la qualité du rendu que sur l’impact environnemental ? Alors le DTF (ou Direct To Film) est le nec-plus-ultra. Cette technique d’impression haut de gamme est extrêmement précise, sur toutes les matières, sans traitement préalable. En plus, l’encre utilisée peut être écologique et biodégradable. À proposer à une Grande École qui organise ses portes ouvertes, par exemple. Pour aller plus loin sur les techniques de marquage, consultez notre article sur le sujet.

Pour finir, un des points importants pour déterminer le modèle de polo le plus adapté à la demande de votre client : la marque définitive qui sera apposée sur le vêtement. Dans notre catégorie “No Label”, des polos classiques, premium ou encore techniques vous sont proposés sans étiquette de marque au col. 

Seule une puce de taille et les instructions de lavage sont fournies avec le polo, pour permettre au vendeur final de ré-étiqueter facilement le produit avec sa propre marque. D’ailleurs, dans le même esprit, les articles qui portent la mention “Tear Away” ont une étiquette détachable.

Coton Polyester Polycoton
Facilité d’entretien + +++ ++
Résistance et durabilité +++ ++ +++
Confort +++ ++ ++
Exemples d’utilisation et précisions

basique prêt-à-porter

références écoresponsables

usage sportif et intense

références techniques

usage fréquent 

bon rapport qualité-prix

Désormais, vous avez toutes les clés pour bien cadrer la demande de vos clients, qui seraient à la recherche de polos marqués. 

  • Matière, utilisation, finition et coupe : lorsque vous aurez réuni tous ces éléments, vous n’aurez plus qu’à faire votre choix, pour proposer plusieurs options possibles. 
  • Pour ce faire, pensez à utiliser les filtres disponibles sur notre site : une fois dans la catégorie Polos, vous pouvez choisir d’afficher uniquement les polos en coton, les polos noirs ou encore les polos unisexes, par exemple.

Quelques conseils supplémentaires : 

  • Pour qualifier au maximum la demande, pensez à définir ensemble le budget total, les quantités et les tailles à commander. 
  • Le réassort est aussi un vrai sujet : pour une entreprise qui accueille de nouveaux collaborateurs à habiller, ou encore une boutique de mode qui aura besoin de renouveler ses stocks. 
  • Enfin, dernier point et non des moindres : les délais. Dans l’événementiel notamment, la commande doit être disponible pour une date précise, il est donc indispensable d’anticiper.

Votre demande est spécifique et vous avez besoin d’aide et de plus d’informations sur nos produits ? Nos conseillers sont là pour vous guider !

Partager cet article

Partager cet article

Deel dit artikel

Deel dit artikel

Diesen Artikel teilen

Share this article

Comparte este artículo

Partilhar este artigo

Condividi questo articolo

Vous aimerez aussi

Vous aimerez aussi

Aanraders

Aanraders

Sie werden auch mögen

You will also like

También te gustará

Também vai gostar de

Ti piacerà anche

TopTex fête ses 30 ans en Espagne !

TopTex fête ses 30 ans en Espagne !

2024, c’est l’année de tous les souvenirs pour TopTex ! Nous célébrons 30 ans d’histoire, de défis relevés et de succès partagés. Et quelle meilleure façon de marquer cette étape importante qu’une escapade ensoleillée sur la magnifique Costa Dorada ?

La sérigraphie, une forme d’expression artistique

La sérigraphie, une forme d’expression artistique

Parlons un peu d’art ! Pour commencer, que nous dit le Larousse à propos de l’art ? « Toute activité, tout produit de l’activité humaine qui vise à exprimer une idée, une émotion, à travers la réalisation d’une œuvre, quels qu’en soient la manière et les moyens, y compris les sons, les langues, le geste, l’environnement, etc. ».
Cela ne vous évoque-t-il pas un procédé, qui nous est bien familier, dans le secteur du textile ?